BioHystScienza per Amore

L’Afrique soutient la Hyst pour le Monde – 12 Octobre 2014

ambasciatore_somalia_e_rappresentanti_somalia_e_etiopia.JPG
Le 12 Octobre 2014 – auprès de l’Association Volontari Capitano Ultimo Onlus – a eu lieu l’événement “Bits of Future: Food for All – L’Afrique soutient la Hyst pour le monde” organisé par Scienza per Amore, par Volontari Capitano Ultimo Onlus et par la société BioHyst. L’événement a été suivi par S.E. M. Mussa Hassan Abdulle, Ambassadeur de la Somalie, M. Mohammed Mustapha Garba, Premier Secrétaire de l’Ambassade du Nigeria et M. Tarekegn Tsegei Haile, Ministre Conseiller de l’Ambassade d’Éthiopie et Représentant Permanent Alterne de la FAO, du PAM et du FIDA.
Des représentants d’autres pays, comme le Burkina Faso, le Rwanda et le Mali, ont envoyé leurs meilleurs vœux renouvelant leur intérêt pour le Projet. L’Honorable, M. Lapo Pistelli, Vice-Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale a également envoyé ses meilleurs vœux.Nombreux membres de la communauté somalienne en Italie et quelques entrepreneurs étrangers étaient également présents.

Avec l’annonce du début de la phase opérationnelle de Bits of Future: Food for All avec le Burkina Faso, l’événement est entré dans le vif du sujet. Le Ministre de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire, S.E. M. Mahama Zoungrana, dans l’entretien vidéo lors de Sa visite à l’unité Hyst de Balerna, a confirmé l’intérêt de Son Pays à utiliser la Hyst pour le traitement des plantes nuisibles comme la jacinthe d’eau. Cette espèce envahissante, qui est aujourd’hui une menace à combattre, peut devenir une importante source alimentaire. Les analyses menées par l’Université de Milan sur la jacinthe d’eau ont, en effet, montré que le processus Hyst permet d’en augmenter la valeur nutritive jusqu’au double. De cette façon il est possible de nourrir mieux les animaux (bétail et poissons) et, donc, l’homme. Après la jacinthe d’eau, les biomasses d’autres Pays du monde en développement seront testées.

Interventions intenses et poignants ont été faites à l’appui du Projet par les représentants diplomatiques de la Somalie et de l’Éthiopie, ensuite à la vidéo du Ministre du Burkina Faso.
Le chemin parcouru par Scienza per Amore a été long et difficile, mais aujourd’hui les résultats la réconfortent, ainsi que l’appréciation de la plus haute autorité institutionnelle italienne, le Président de la République Italienne Giorgio Napolitano, et du Secrétaire Général de la Présidence.
Maintenant, le «carburant» pour continuer dans le Projet peut provenir de l’intérêt manifesté par le monde économique et industriel: à partir de contacts avec plus d’une centaine d’entreprises dans le secteur agro-alimentaire à la rencontre qui a eu lieu au début d’Octobre avec l’Union Pétrolière.

Dans ce scénario d’étonnantes résultats scientifiques et institutionnels, il y a la procédure judiciaire paradoxale qui voit accusé de fraude Danilo Speranza, le créateur du Projet, avec 15 autres membres. Dans son intervention Danilo Speranza a demandé pourquoi il y a quelqu’un qui ne veut pas que cette Technologie arrive à ceux qui en ont besoin.
La machine était prête il y a 5 ans. […] Pourquoi ce délai de 5 ans avec l’unité prête? […] Ce retard a causé, parlant en chiffres, un génocide […] Nous continuerons à faire des tests, obligés d’aller à travailler en Suisse, forcés par la persécution qui ne veut pas que la Technologie aille à ceux qui en ont besoin pour nourrir leur propre population, pour donner de l’énergie. Parce que, malheureusement, (malheureusement dans un sens ironique), cette Technologie produit de l’énergie, elle ne la consomme pas. […] Pourquoi ils ne veulent pas que la Hyst aille aux Pays qui souffrent? Pourquoi cette persécution? […] L’union entre les peuples est vouloir le bien réciproque. Nous ne sommes pas un peuple isolé, nous sommes au centre de la Méditerranée et nous ne voulons pas être isolés dans la Coopération Internationale.

Lundi, 13 Octobre a eu lieu la suite de l’audience préliminaire de la procédure pénale relative à la technologie Hyst avec les interventions de la défense. Le 20 Octobre, il y aura la prochaine session qui devrait conclure l’audience. On espère que finalement qu’on fera la clarté sur l’histoire judiciaire qui a bloqué Bits of Future: Food for All désormais internationalement reconnu.

Pour plus d’informations, photos et vidéos: http://press.technohyst.com/?page_id=4099

Ils ont dit:
Ce Projet est très utile pour nous, non seulement pour l’Afrique mais pour tous les Pays du monde en développement. Il n’y a rien de mieux que d’avoir un plat de pâtes tous les jours. Pour nous, les Africains, nous qui vivons le problème de la malnutrition, il est très important et nous comptons beaucoup sur ce Projet afin qu’ il arrive dans notre et dans d’autres Pays africains. […] Je crois que dans un proche avenir, ce Projet atteindra l’Afrique et, en tant que représentant de la République de Somalie, je me réjouis de cette opportunité et j’espère qu’il atteigne la Somalie. Je vous remercie et je vous encourage à continuer ce projet jusqu’à la fin. Je vous souhaite bonne chance.” (S.E. Mussa Hassan Abdulle, Ambassadeur de la Somalie)

Je suis le représentant de la FAO et du FIDA. […] L’Éthiopie est située dans la partie orientale de l’Afrique, nous avons 90 millions de personnes dont 83% vivent dans les zones rurales et dépendent de l’agriculture. Nous produisons différentes cultures comme les céréales, les légumineuses et les différents types de graines oléagineuses. Même si nous avons différents types de cultures, nous avons toutefois des difficultés dans leur exploitation. De nombreux investisseurs n’ont pas d’intérêt dans l’industrie de la transformation agro-industrielle; les processus agro-industriels ne fonctionnent pas encore bien en Éthiopie. Je pense que ce Projet sera un soutien dans ce domaine. Le Projet a été lancé dans quelques Pays africains et il est un bon début, nous l’apprécions beaucoup. Il aura un rôle important, il aidera à créer un monde libéré de la faim et de la pauvreté. J’espère que le Projet atteindra bientôt même l’Éthiopie. Si vous voulez travailler en Éthiopie, nous pouvons transmettre l’information au ministre de l’Agriculture et des Affaires Étrangères par le biais de nos Ambassades. Nous tendons nos mains pour vous recevoir en Éthiopie.” (Tarekegn Tsegei Haile, Ministre Conseiller de l’Ambassade d’Éthiopie et Représentant Permanent Alterne auprès de la FAO, le PAM et le FIDA)

Je confirme ici l’intérêt personnel et du Pays que je représente pour le Projet, et avec cette opportunité, j’ai l’intention d’ informer le nouveau Honorable Ministre des Ressources Agricoles du Rwanda qui a reçu son charge à la fin du mois de Juillet 2014. Je souhaite le meilleur succès pour les organisateurs, et je vous adresse mes plus cordiales salutations.” (Lettre du 9 Octobre, 2014 du Dr Francesco Alicicco, Consul Honoraire du Rwanda).

2 réponses à L’Afrique soutient la Hyst pour le Monde – 12 Octobre 2014

Youtube